Quoi de neuf?

Terres du Prosecco au patrimoine de l’Unesco: 11 « rive » à découvrir

November 30th at 12:00am
Share
Mais qu’a à voir le Prosecco avec l’Unesco? La réponse est simple et elle réside dans la volonté de tutelle du territoire de provenance de ce  produit Docg, réalisé avec des règles strictes, avec une culture des vignes sur les « rive » (terme Vénitien signifiant « coteaux escarpés ») , qui sont les parties les plus abruptes et pentues des collines de Valdobbiadene et de Conegliano, transformées avec beaucoup de fatigue par l’homme en terrasses cultivables pour créer un vin unique au monde.

Un produit d’excellence

Les terres du Prosecco Superiore, celles des collines de Conegliano et de Valdobbiadene, feront partie bientôt du patrimoine de l’Unesco, une grande reconnaissance pour un produit d’excellence, réalisé avec des raisins recueillis dans une unique zone, et rigoureusement à la main. Nombreuses sont les familles de viticulteurs qui font partie de la Cantina Produttori di Valdobbiadene – Val D’Oca, née en 1952 avec l’objectif de valoriser et d’améliorer la production afin de garantir toujours au consommateur final le maximum de la qualité. Val D’Oca se situe sur la zone de collines entre Asolo et Conegliano, sur les premières pentes des Préalpes Trevigiane, une petite aire qui se caractérise par un microclimat particulier et par un terrain argileux qui garantit une réserve hydrique constante aux vignes.

Terres du Prosecco: un itinéraire émotionnant entre nature et histoire

Cette zone est, en outre, un territoire riche et fascinant, que ce soit d’un point de vue de la nature  ou d’un point de vue historique et artistique. Les vignobles perchés sur les collines, les  « rive » du Prosecco, là où le temps semble s’être arrêté, s’alternent avec des bourgs caractéristiques, où l’on découvre antiques châteaux, palais de la noblesse vénitienne, églises et monuments.

La route du vin

La Route du Prosecco est un parcours fascinant qui part de Conegliano vers Collabrigo, où l’on peut admirer la villa Ghin Montalban du 18e siècle, pour ensuite continuer vers Rua di San Pietro di Feletto et visiter son église du 12e siècle. On arrive ensuite à Solighetto et à Soligo, où se trouvent la Villa Brandolini  du 17e siècle et l’église de Santa Maria Nova du 14e siècle. Puis on poursuit sa route vers Col San Martino, avec ses tours de Credazzo caractéristiques, remontant au moyen-âge, et sa chapelle de San Vigilio. L’étape suivante est Santo Stefano, où l’on peut jouir d’une vue splendide sur les terres du Prosecco. Arrivés ensuite à Valdobbiadene on ne peut oublier la chapelle de San Gregorio du 17e siècle, et ensuite au travers des zone de Campea et de Farrò, on retourne vers Conegliano.

Les spécialités gastronomiques

Sur les terres du Prosecco sont produites également des spécialités gastronomiques traditionnelles préparées exclusivement avec des ingrédients provenant du territoire: parmi celles-ci, la sopressa (saucisson frais), le fromage appelé casatella et les marrons de Combai.  Sans oublier le fameux radicchio de Treviso, ou encore le succulent miel et autres produits locaux qui sont la base de plats succulents, comme la « sopa coada », une soupe préparée avec du pain et du pigeon, les » risi e bisi », avec du riz et des petits pois, et les « s’cioss », (les escargots).